Les poilus

LE BARDA DU POILU

 

/../../../../uploaded/barda.docx

 


 

DANS LES TRANCHEES, une partie de cartes

 

/../../../../uploaded/partie-de-cartes-dans-les-trancha-es.docx

 

 


 

 

      LE VIN AUX SOLDATS

 

 

    /../../../../uploaded/le-vin-au-soldat.docx

 

 


 

LA VIE DE TOUS LES JOURS ... en image.!

 

/../../../../uploaded/quotidien-des-poilus.docx

 

 


 UN PRETRE PARMI LES POILUS

 

/../../../../uploaded/le-ra-le-des-pra-tres.doc

 

 


 

 

    

 

 


 

 

 

En 1984 les élèves du Lycée Bossuet de Condom ont effectué plusieurs entretiens avec des anciens combattants de la région, ayant participé à la grande guerre.

Ces enregistrements retranscrits, peuvent être consultés au local de Belle Garde 47 av. J. Moulin.

Ci-dessous un extrait réalisé par Hélène MACKIEWIECZ et M-Joëlle SOURBES (cl. 1°A)

 

Je m’appelle Bernard GAZERE ; je suis né à Montréal, j’en suis jamais sorti ; j’ai 99ans et 9 mois, je suis près de 100ans.

 

Alors, j’avais déjà 28ans quand j’ai été mobilisé pour la guerre de 14. Je faisais partie du recrutement d’Agen, d’un régiment, le 9° et le 209. Alors comme j’étais de réserve j’étais au 209. Nous sommes partis le 3 août. Nous avons embarqué à Agen, dans les wagons à bestiaux, et puis nous avons débarqué le lendemain à Sainte-Menehould à 2h de l’après-midi.

Là on a débarqué et, sac au dos … vers la Belgique. Nous avons marché toute la nuit et le lendemain matin, ce n’est que vers midi qu’on est arrivé sur la bataille de Bertrix.

A l’arrière-garde, je n’ai pas pris part à la bataille, nous étions gardiens d’un couloir de 5kms de long qui appartenait au 17°corps.

La bataille faisait rage. Les Allemands nous attendaient depuis la veille. Il y avait six corps d’armée qui ont été engagés de la part de la France et ils sont tous tombés. Alors ça été une bataille formidable, un bombardement ! … 

Finalement, vers 5heures du soir, il est arrivé une estafette en nous criant : « sauve qui peut » ! A ce moment là ça a été un désarroi formidable, les trois quarts des véhicules étaient renversés les jambiers en l’air, les courroies coupées, tout ça et ce fut la retraite.

Il y avait une route qui était couverte par 5 kms de civils qui foutaient le camp, des artilleurs, des cavaliers, c’était une cohue formidable …..

 



Réagir


CAPTCHA


Calendrier
« Septembre 2017 »
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930
Galerie photos

Journée pique nique 2016

Dons
Newsletter

En inscrivant votre e-mail, vous recevrez gratuitement les bulletins d'information de Association BELLE-GARDE Gondrin Gers